Rencontres marocaines

Depuis notre arrivée au Maroc, nous avons rencontré de nombreuses personnalités différentes. Chaque jour, nos découvertes sont assez inattendues, toujours très fortes en émotions, des émotions souvent différentes pour nous trois, ayant chacune des expériences personnelles divergentes mais complémentaires.
Les rencontres ont été particulièrement nombreuses ici (plus d'une 15aine de personnes, familles, représentants d'associations dont 9 interviews), car nos contacts se sont concrétisés et nous ont ouverts leurs réseaux, entrainant ainsi un programme très chargé en seulement 2 semaines au maroc. Nous avons tenu le cap !

Voici en quelques lignes un aperçu de quelques rencontres marquantes :

- Mohamed, architecte, hémiplégique.
Mohamed est architecte. Il y a quelques mois, il a fait un AVC qui l'a laissé hémiplégique. En d'autres termes, il a tout un côté du corps paralysé, ce qui lui laisse un fort handicap, pour marcher et bouger le bras. Sa rencontre a été très intense car Mohamed, comme beaucoup, est encore choqué par son accident et a du mal à accepter sa nouvelle situation. Il nous explique que, encore une fois comme beaucoup de personnes que nous tentons de sensibiliser à travers ce projet, il n'avait jamais envisagé le handicap avant son accident. Ce sujet là était loin de lui, ne le préoccupait pas. Mais, ça peut arriver à tout le monde... Il nous a donc raconté, passant du rire aux larmes et réciproquement, comme sa vie avait basculé, comme il pensait vraiment exercer son métier différement demain, maintenant qu'il sait, qu'il vit ces difficultés. Une rencontre marquante qui peut vraiment faire réfléchir.

- Nadia, professeur d'arabe, paraplégique depuis 10 ans.
Avec beaucoup de gentillesse et de sincérité, Nadia a accepté d'être interviewée pour partager son histoire avec nous. Nous l'appelerons Nadia car elle a préféré témoigner dans l'anonymat. Elle a su nous transmettre son expérience personnelle de façon naturelle, que ce soit au sujet de son accident, de ses difficultés, des messages qu'elle souhaite faire passer. Encore une fois, la foie semble l'aider à accepter, et elle recommande de ne pas penser au passé. Arréter de repenser aux capacités passées, au corps avant l'accident. Mais penser à la chance d'être en vie, à toutes les choses qu'on peut encore faire aujourd'hui. Sa sincérité nous a marquée. L'anonymat l'aura probablement aidée à dire simplement ce qu'elle avait sur le coeur sans l'encombrer d'artifice ou embellir la réalité.

- Samia, écolière de 7 ans, née avec une malformation congénitale.
C'est lors de notre réunion au centre CLIO (infos à venir) qu'une mère nous a approchées pour que nous venions chez elle rencontrer et interviewer sa fille handicapée. Accompagnées d'une bénévole de CLIO et de la maman, nous sommes donc allées à la rencontre de Samia, 7 ans, revenue de l'école à sa maison, dans un bidonville de Salé, près de Rabat. Samia n'a pas de bras et une jambe beaucoup trop courte. Un handicap très lourd. Mais cette petite fille nous a vite montré qu'elle savait se débrouiller et qu'elle avait une joie de vivre pétillante. Cette force nous a vraiment impressionnées, et le soutien de la famille était également de taille. Ils ont tout fait pour que la petite fille soit scolarisée. Samia va donc à l'école comme tous les enfants de son âge, écrit avec son pied sur sa table adaptée, et s'épanouie de façon remarquable.
Difficile de repartir de cette maison si modeste mais si accueillante pour reprendre notre chemin...


Ces rencontres émouvantes et passionnantes renforcent chaque jour notre volonté et notre motivation pour ce projet et cette exploration hors du commun.
Nous espérons vivement que, vous aussi, vous vivez les émotions fortes de notre exploration à travers nos récits, photos et reportages vidéos.

Vous avez aim� cet article ? Partagez !

Facebook Twitter digg Delicious MySpace Yahoo Google

0 commentaires:

Regarde-moi est en ligne !


Voir tous nos films

Voir nos photos

Voir nos photos
Nos meilleures photos


Ils nous soutiennent

Alertes e-mails du blog :

Une erreur est survenue dans ce gadget


Amis du blog multicap

Que pensez-vous de ce projet ?


Et aussi sur twitter !