Premiers pas en Afrique, bienvenue sur un nouveau continent !

Depuis dimanche, nous faisons nos premiers pas en Afrique, avec un début au Maroc, plus précisément à Casablanca. Inutile de vous dire que le dépaysement est total (et le mot est faible !), vu que nous venons tout juste de revenir de Suède.

Dès lundi matin, nous avions rendez-vous avec Mohamed El Khadiri, président de l'Amicale Marocaine des personnes Handicapées (AMH). Nous avons encore une fois eu un superbe accueil (thé à la menthe incontournable!) et pu discuter longuement avec ce président, lui-même en fauteuil roulant et fortement impliqué dans la lutte pour les droits des personnes handicapées au Maroc. Nous avons également visité le Centre Noor, premier centre de réadaptation du Maroc.

Avant une description plus détaillée de ces organismes, voici nos premières impressions concernant le handicap au Maroc. Ce ne sera pas une surprise : la situation est difficile. Nous comprenons qu'aucune loi n'existe sur ce sujet à part une loi sur les nouveaux batiments publics, qui font l'objet d'une obligation d'accessibilité, mais celle-ci ne semble pas respectée. De manière générale, très peu de choses semblent faites par le pays pour aider les personnes en situation de handicap. Celles-ci sont laissées à elles-mêmes ou à l’aide des associations, et pourtant le nouveau roi lui-même semble plus apprécié, plus social et plus aidant. C’est grâce à lui que l’AMH dispose d’un bus suédois nouvelle génération tout équipé pour faire la navette entre l’association et le centre Noor situé en dehors de la ville.

Concernant les mentalités, nous retrouvons le même discours que dans les autres pays. Certaines personnes sont très compréhensives, aidantes, d’autres montrent du rejet. Mais globalement la tendance semble s’améliorer, notamment grâce aux campagnes de communication et de sensibilisation comme le téléthon. Selon nos échanges, l’Islam tend également à « apporter du positif dans tout ça », par exemple à travers l’un des 5 piliers de l’Islam qui consiste à payer l’ « azacate », une sorte dime, ou de droit du pauvre et du nécessiteux sur le riche.

Les moments passés au centre Noor sont très intenses. Nous avons rencontré plusieurs patients, pu discuter avec eux et pu les interviewer. Contrairement à une majorité de nos précédentes rencontres, ces patients sont nouvellement handicapés, parfois depuis seulement quelques mois. Un accident du travail, un accident domestique, un accident de la route… Des événements de la vie inattendus qui transforment une existence. Et ces circonstances différentes rendent chaque interview singulière, forte en émotion et en volonté. Ces patients, aussi grâce au soutien du centre Noor, montrent une détermination exemplaire à vivre avec leur handicap, et réalisent également qu’ils ignoraient tout auparavant de ce sujet qui fait pourtant partie de la vie. Une force parfois exemplaire, et dans tous les cas marquante. Marquante aussi cette dévotion à dieu, qui aide chacun à accepter son sort pour rebondir de plus belle et croquer la vie d’une autre façon.

En résumé, encore de belles rencontres, encore une fois différentes, encore une fois mémorables, que nous avons hâte de vous faire partager à travers nos reportages.

Vous avez aim� cet article ? Partagez !

Facebook Twitter digg Delicious MySpace Yahoo Google

3 commentaires:

ségolène a dit…

Bienvenue au Maroc, donnez la parole aux personnes handicapées, l'occasion de croiser des chemins de vie bien tortueux. Ici l'accompagnement de la personne est difficile, professionnellement parlant. Tout le projet de vie et les besoins accompagnant sont à la charge de la personne, sa famille ou la charité. C'est heureusement un des piliers de l'islam, mais pas un chemin sur le droit de la personne à accéder à une vie en société. J'ai hâte de lire tous ces témoignages de tout horizon. Votre venue ici a été discrète humaine . Les articles méritent de longues soirées de lecture et d'écoute, puis de réflexion, remise en question et envie de continuer pour "s'enrichir " toujours de nouvelles rencontres.

Anonyme a dit…

J'espère que les personnes compréhensives et aidantes partout dans le monde vont se multiplier grâce a votre projet!

Anonyme a dit…

Peut être Maroc est un pays où l’éducation familiale, les mœurs, la sensibilité et l'initiative individuelle remplissent le contrat social sans recours systématique et obligatoire aux lois. Cette prépondérance témoigne d'une civilisation plus humaine et plus aboutie en opposition à celle régie plutôt par la contrainte des lois et très peux par la sensibilité et la générosité des gens. On se pose alors la question quelle modèle de civilisation génère des hommes plus nobles d’esprit et plus altruistes et resistera plus au temps ...

Regarde-moi est en ligne !


Voir tous nos films

Voir nos photos

Voir nos photos
Nos meilleures photos


Ils nous soutiennent

Alertes e-mails du blog :

Une erreur est survenue dans ce gadget


Amis du blog multicap

Que pensez-vous de ce projet ?


Et aussi sur twitter !