L'assistance personnelle en Suède: explications

La politique suédoise, en matière de handicap, est depuis longtemps accès sur le droit de donner les moyens aux personnes handicapées de gérer leur vie quotidienne.

En Suède, il n'y a plus d'institutions. La plupart des personnes handicapées vivent à domicile.

En effet, en 1993, grâce aux mouvements de personnes handicapées, une loi (loi LSS: loi sur le soutien et les services aux personnes atteintes de certaines incapacités fonctionnelles) a permis aux personnes très lourdement handicapées d'avoir une assistance très personnalisée.

Le but de cette loi est de « permettre à la personne handicapée de vivre comme les autres dans la société et dans de bonnes conditions ».

En pratique, la personne handicapée doit faire la démarche de demander cette assistance. Aprés évaluation, on octroie un nombre d'heures selon ses besoins.

Les 20 premières heures hebdomadaires sont financées par la commune, et le reste (s'il y a besoin) est financé par la sécurité sociale.

La personne handicapée est libre de recruter qui elle veut. Elle est l'employeur de l'assistant.

Il existe 4 types d'assistance personnalisée en Suède:

  • société privée à but lucratif (il en existe 450 environ en Suède)

  • coopérative d'usager: association à but non lucratif, gérée par des usagers

  • municipalité: peut avoir son propre service d'assistance

  • emploi direct: la personne handicapée décide de recruter directement un assistant

Ce système d'assistance personnelle peut nous faire penser aux services d'auxiliaires de vie en France financés par la prestation de compensation (loi de février 2005).

Et pourtant, celle-ci me semble bien différente. L'assistance personnelle offre des possibilités beaucoup plus larges. En effet, la loi ne prend pas seulement en compte les actes essentiels de la vie quotidienne mais aussi les loisirs ou activités annexes qui font partis de la vie.

Par exemple, une personne handicapée qui aime aller à la piscine, a les possibilités d'avoir un assistant pour lui permettre de faire cette activité. Les assistants accompagnent même les personnes handicapées lors de leurs vacances, le financement est prévu.

Cette assistance permet d'assurer aux personnes handicapées des conditions égales à tous et une pleine participation à la vie sociale.

La loi ne présente pas de restrictions, l'assistant est présent pour tout, selon les besoins de la personne handicapée.

Une personne handicapée peut avoir plusieurs assistants et peut avoir plus de 24 heures d'assistance quotidienne, selon ses besoins.

Cette assistance est accordée jusqu'à 65 ans et au delà si le handicap est apparu avant 65 ans.

Cette considération et cette intégration des personnes handicapées en Suède est principalement due à cette auto-représentation et participation forte des mouvements de personnes handicapées qui ont fait avancés les choses dans le pays.


Vous avez aim� cet article ? Partagez !

Facebook Twitter digg Delicious MySpace Yahoo Google

1 commentaires:

olivier a dit…

Bonjour,

Impressionant en effet.

En terme "technique", cela signifie un financement du besoin (celui de la personne H) et non de l'offre (les structures)comme en France.
Il y a des réflexions en France pour aller vers cela mais le chemin semble bien long, ...
Olivier de Compiègne

Regarde-moi est en ligne !


Voir tous nos films

Voir nos photos

Voir nos photos
Nos meilleures photos


Ils nous soutiennent

Alertes e-mails du blog :

Une erreur est survenue dans ce gadget


Amis du blog multicap

Que pensez-vous de ce projet ?


Et aussi sur twitter !