Une semaine à Arequipa

A Arequipa, le temps s'est encore arrêté pendant une semaine, tellement nos rencontres et découvertes étaient riches.

Voici, d'ailleurs, un descriptif illustré plus complet des 2 organismes rencontrés, le CETEFI et APHIPAC.

Le CETEFI (CEntro de TErapia FIsica y rehabilitaciòn integral) est un centre de kinésithérapie qui existe depuis 6 ans.
Ce centre prend en charge des personnes de tout âge (enfants, adolescents, adultes) et de tout type de pathologie (traumatologie, orthopédie, neurologie...). La majorité des enfants pris en charge ont des pathologies neurologiques (infirmité motrice cérébrale, spina bifida, hémiplégie…) alors que la majorité des adultes viennent pour des problèmes traumatiques ou rhumatismales (prothèse de hanche et genou, arthrite , arthrose, problèmes de dos). Il y a aussi des adultes avec des pathologies neurologiques type Parkinson, hémiplégie, mais ceux-ci sont minoritaires.
90% des patients sont des personnes de classe sociale moyenne à élevée, car au Pérou il n'y a aucune prise en charge pour les thérapies et celles-ci sont chères. Le CETEFI permet à des familles de classe basse (10% des patients) de bénéficier d'une rééducation à tarif très préférentiel, cela principalement pour des enfants avec pathologie neurologique qui nécessitent une longue thérapie.

Les pratiques professionnelles me semblent être similaires par rapport à la France, même si je n'ai pas l'oeil expert d'un kiné!
Les kinésithérapeutes du CETEFI font des séances individuelles de 1 heure. Ils ont des assistants qui préparent le matériel et désinfectent les salles et les équipements entre chaque séance.
Les conditions de travail sont trés bonnes car une kinésithérapeute travaillant à temps partiel à la Clinique San Juan de Dios (établissement public qui propose des soins gratuits) d'Arequipa nous explique que là bas, elle a 4 à 5 patients en même temps.

Nous sommes très impressionnées par l'investissement des kinés car ils travaillent énormément et ne semblent pas prendre beaucoup de vacances…
Ils sont très en demande d'autres professionnels, comme les ergothérapeutes, car à Arequipa il n'y en a qu'une seule. Appel aux volontaires!! Il y a beaucoup de besoins.

Nous avons aussi eu la chance de pouvoir découvrir l'APHIPAC Asociacion Peruana de HIPoterapia "Ayudame Caballo"). Cette association à but non lucratif permet à des enfants, adolescents et adultes de pouvoir bénéficier de séances d'équithérapie.

L'équithérapie est une méthode thérapeutique qui utilise le cheval comme agent curatif ou de stimulation dans un objectif de santé ou d'éducation (psychoéducation). L'équithérapie permet de travailler le tonus musculaire, l'équilibre, la posture, la coordination, la stimulation et l'intégration sensorielle, la coordination motrice, l'attention et la coordination, le comportement, la confiance et la valorisation de soi.
L' APHIPAC permet à toutes personnes handicapées de bénéficier de cette thérapie, quelque soit le niveau économique de celles-ci. Une participation est demandée selon les ressources des familles.
A l'APHIPAC, des volontaires français sont présents pour aider sur place. Nous avons rencontré Marguerite, psychomotricienne, qui nous a beaucoup aidé, elle est volontaire pour 2 ans à l'APHIPAC. Merci Marguerite!

Bien sûr, cet article est un bref résumé des organismes et ne parlent pas des rencontres humaines dont vous aurez un aperçu sur le prochain épisode de "Un jour ailleurs".

Vous avez aim� cet article ? Partagez !

Facebook Twitter digg Delicious MySpace Yahoo Google

0 commentaires:

Regarde-moi est en ligne !


Voir tous nos films

Voir nos photos

Voir nos photos
Nos meilleures photos


Ils nous soutiennent

Alertes e-mails du blog :

Une erreur est survenue dans ce gadget


Amis du blog multicap

Que pensez-vous de ce projet ?


Et aussi sur twitter !