Curieux demarrage a Lima... ca promet !

Premier jour à Lima. Sur l’ensemble du projet, Lima est quasiment la seule ville sur laquelle nous n’avions aucun contact avant d’arriver. Les sites internet se font rares, les contacts restent sans suite. Donc du piment pour notre aventure ! Surtout qu'aucune de nous ne parle vraiment bien l'espagnol... challenge !

Nous sommes donc parties au réveil avec comme étape numéro 1 l’office de tourisme du quartier :

« Hola, hâbla English ? »
« No »
« Hmmm…. Ok… Quiero encontrar information para las personnas con discapacidad. »
« No se, pero allez voir à la mairie »
« OK, gracias ! »
Donc direction la mairie. Arrivées à la mairie, même chose. Personne ne parle anglais, aucune information disponible. On nous indique un lieu mystérieux l’ « OMAPED », assez loin, et éventuellement un centre culturel, plus près. Nous nous rendons donc au centre culturel. Aucune activité spécifique pour les personnes handicapées, pas d’adaptations particulières…

Nous marchons donc à la recherche de l’ « OMAPED ». Nous nous rendons compte sur le chemin que, chose assez incroyable à nos yeux, tous les trottoirs sont adaptés à l’accueil de fauteuils roulants : des zones dédiées sont abaissées au niveau de la chaussée à chaque carrefour. C’est encore très rare à Paris, comme se fait-il que ce soit partout à Lima ?? Cependant, certaines choses sont à revoir car certes, les trottoirs sont abaissés mais si une personne en fauteuil roulant traverse la chaussée, l’abaissement de trottoir n’est pas obligatoirement en face et il faut rouler sur la route ! Et quelle route… ça nous change de la politesse des San Franciscains, ici les piétons ne sont pas prioritaires ! ça fonce et klaxonne dans tous les sens et il faut courir dès que l’on peut pour traverser entre 2 voitures. On se demande bien comment une personne seule, en fauteuil roulant ou ayant des difficultés à la marche, peut traverser sans se faire tailler un short !

Après une bonne dose de marche dans les rues chaotiques de Lima (quel contraste après San Francisco !) nous arrivons enfin dans le bureau bien caché de l’OMAPED et sommes reçues par sa responsable, Elena. Omaped veut dire « Officina Municipal de Atencion a la persona con discapacidad ». Heureusement, Elena parle efficacement quelques mots d’anglais… et nous baragouinons quelques mots d’espagnol. Et nous sommes parties pour deux heures de discussion intense, inattendue, riche et mouvementée. Notamment par l’arrivée de Magaly, personne adultes déficiente mentale qui nous raconte ses difficultés liées aux excès de séjours en hôpital psychiatrique et à ses relations familiales…


Une journée chargée d’émotions, qui sera probablement peu concluante pour la partie vidéo, mais riche en échanges et en apprentissage pour le reste ! Bientôt un article plus détaillé qui vous en dira plus sur les activités de l’Omaped.

Vous avez aim� cet article ? Partagez !

Facebook Twitter digg Delicious MySpace Yahoo Google

2 commentaires:

Piero a dit…

Bon courage!!

NONO a dit…

je suis là,tout prés de vous les filles et j'essaie par télépathie de vous refiler mes notions d'espagnole!
bisous

Regarde-moi est en ligne !


Voir tous nos films

Voir nos photos

Voir nos photos
Nos meilleures photos


Ils nous soutiennent

Alertes e-mails du blog :

Une erreur est survenue dans ce gadget


Amis du blog multicap

Que pensez-vous de ce projet ?


Et aussi sur twitter !